Réfléchir – Les méfaits des politiques néolibérales

Les méfaits des politiques néolibérales, des  pouvoirs de l’économie et de la finance 

– Les institutions financières internationales dirigées par les pays du Nord, imposent des réformes au Sud. Ce qui entretient le déséquilibre Nord-Sud. Pour accorder des aides aux gouvernements des pays du Sud, la Banque mondiale et le Fonds Monétaire International, leur imposent des mesures libérales pour redresser leur  situation financière. Sous d’autres formes les mêmes phénomènes sont en train de s’installer dans nos pays du Nord. Cela se fait  par de sévères amputations des budgets de l’éducation et  de la santé et ce sont les populations concernées qui en souffrent.

– De même l’OMC, l’Organisation Mondiale du Commerce, dominée par les pays du Nord.
Voir : les petits paysans

– En adoptant des « codes de bonne conduite »  les multinationales établissent ces règles sans prendre l’avis de leurs employés. Ils passent alors sous silence la liberté syndicale et le droit de négociation collective. De plus, la mise en œuvre de ces codes sur le terrain n’est pas vérifiée par des organismes indépendants de l’entreprise.

– Les politiques fiscales et les paradis fiscaux : En matière de fiscalité directe diverses mesures sont venues protéger les contribuables des niveaux de revenus les plus élevés des ponctions légitimes sur leurs gains financiers. Le terme de bouclier fiscal illustre bien ces dernières mesures.

– Dans les pays du Sud il existe des zones franches où les entreprises peuvent s’installer et bénéficier de toutes les infrastructures (routes, équipements téléphoniques, téléphone, eau…) sans payer d’impôts.Et ceci sans respecter le droit du travail.

– Par ailleurs bien des sociétés de nos pays ont ouvert des succursales dans des pays disposant d’un système fiscal très réduit et d’un secret bancaire important. Ce sont les paradis fiscaux bien connus de la plupart de nos banques (BNP, Crédit Agricole, Société Générale…) ou de nos grandes sociétés (Air France, Renault, Thomson…)

Les méfaits de l’idéologie libérale sur la société civile

– Sur les organisations syndicats et associations nombre d’acteurs sociaux ont cru qu’il suffisait d’acquérir de nouveaux droits au Nordet que les salariés de l’entreprise voisine comme ceux des pays du Sud allaient obtenir le même niveau de vie. Cette croyance en la croissance liée au progrès a poussé les salariés à se cantonner à la défense des acquis au sein de l’entreprise.

Quant- aux chômeurs ou aux « sans logis », des pays du Sud ou de nos pays, les politiques d’assistance à leurs égards ont parfois gommé tout autre attitude de solidarité. Une solidarité manquant de lisibilité car divisée en de multiples « morceaux ». Il y a en effet beaucoup de syndicats et des milliers d’associations de solidarité.

Ce contexte ne facilite pas l’exercice de ses devoirs de citoyens à l’individu épris de justice. Il ne peut porter sur ses épaules toute la misère du monde.

Pour sortir de cette impasse nous avons besoin d’une vision globale en nous ouvrant aux autres multiples problèmes de la société. D’autres alternatives, d’autres possibilités existent.

Voir :
Réfléchir aux possibilités du quotidien

Réfléchir aux possibilités sur le plan social
Réfléchir aux liens entre l’écologie et le social

Nous vous faisons également des propositions adaptées à vos motivations et disponibilités. Voir : Proposer

Vous pouvez aussi voir le blog d’un de nos membres qui a écrit un livre abordant cette question.