Agir – Pour mieux sensibiliser

Notre association se préoccupe de sujets qui ne sont quasiment jamais abordés par les médias. Si nous voulons partager ces questions avec les populations locales il nous faut mener des actions de sensibilisation soit en relais de campagnes de Peuples Solidaires soit à notre initiative ou celle d’une autre association.

1- En relais à une campagne de notre fédération

  • En mai 2011 nous avons initiée une « flash mob » pour lancer la campagne « Le juste fruit ». Voir  www.lejustefruit.org
  • Au cours de  l’année 2010  nous avons mené des actions de sensibilisation  sur les liens entre les difficultés d’accès à la terre en Inde, au Brésil ou en Afrique et les difficultés pour de jeunes producteurs locaux pour s’installer.  Avec d’autres associations nous dénonçons l’agriculture intensive et le système de distribution actuelle. Sur une autre conception de l’agriculture : www.confederationpaysanne.fr

2- Des campagnes à l’initiative de notre association ou avec des partenaires locaux

  • En 2007, 2008, 2009  nous avons   participé au  collectif « de l’éthique sur l’étiquette » afin de sensibiliser les populations locales aux  conditions de travail des salariés qui fabriquent les produits que l’on achète.
  • En 2006,  2007 et 2008 nous avons participé à sensibiliser les populations locales au refus de la misère (préparation et participation aux journées mondiale du 17 octobre)
  • En 2005  2006 2007 nous avons mené des actions avec le Secours Catholique, CCFD des militants CFDT et CGT pour relayer les  campagnes sur les objectifs du millénaire. Il s’agissait de rappeler à nos dirigeants politiques que les objectifs fixés pour éradiquer la pauvreté lors du sommet mondial de 2000 n’étaient pas respectés.
  • Nous participons aux campagnes d’opinions qui dénoncent les effets néfastes de  nos échanges avec les pays du Sud. Pour exemple « l’Europe plume l’Afrique » où certains excédents de poulets subventionnés par l’Europe arrivent   en Afrique en cassant les prix du poulet local. Les petits producteurs africains sont obligés de « fermer boutique ».Pour aborder cette question, lors de la Semaine de Solidarité Internationale de 2005 nous avons invité un responsable d’une Association de consommateurs de la CGT et un militant de l’agroalimentaire CFDT. Ceci  pour faire le lien avec les questions des conditions de travail dans les abattoirs en Bretagne et des exportations de poulets en Afrique.
  • Nous avons aussi participé notamment en 2005 avec des associations comme SURVIE ou Le COFANZO à dénoncer la violation des règles les plus élémentaires de la démocratie au Togo mais aussi dans d’autres pays Africains comme au Burkina Faso. Ce sont les populations les plus démunies qui souffrent le plus de ce manque de démocratie. Voir : www.survie.org