Agir – Contre les inégalités

Il existe de nombreuses catégories de solidarités qui s’exercent en direction de diverses populations, nous faisons le choix de soutenir celles qui en ont le plus besoin.

Nos statuts indiquent  :
«  … la lutte contre les inégalités et la défense des droits des populations au Sud comme au Nord. »

Dans nos pays du Nord il existe des populations qui ont également besoin de lutter contre les inégalités et défendre leurs droits. C’est la raison pour laquelle des adhérents de notre associations militent dans des syndicats ou autres associations de solidarité locale.

Par contre les actions à l’initiative de PSO 35 ne concernent que les populations du Sud.

1- Les appels urgents :

Nous soutenons toute l’année un certain nombre d’actions menées dans différents pays du Sud. Pour cela nous faisons connaître sur les marchés, dans les facultés ainsi qu’aux différents salons d’Ille et bio de Guichen … les appels de Peuples Solidaires. Voir site officiel de la fédération.

De même chaque fois que nous participons à des actions avec d’autres associations, dans le cadre de la semaine de solidarité internationale (3ème semaine de novembre) nous informons les participants sur nos pratiques d’appels urgents pour soutenir les populations du Sud. Pour exemple lors de la soirée du 15 novembre 2011 où il s’agissait du travail des enfants.

2- les invitations de partenaires de Sud :

Lors de la semaine de solidarité de 2008, nous avons invité Apo Leong responsable d’une ONG d’Hong Kong pour participer à une soirée débat à Rennes et une autre à Redon. Il a aussi échangé avec les élèves du Lycée agricole du Rheu.

Lors de la semaine de solidarité internationale des syndicalistes du Sud (du Bengladesh et de Ceylan en 2005 et du Mexique en 2007)

Des actions qui se font parfois en partenariat avec les syndicats locaux. En 2007 nous avons invité une syndicaliste Mexicaine et lui avons permis de rencontrer des militants de la CFDT  à Vitré et  à Fougères ainsi que d’autres de la CGT à Rennes.

Soirée du 19 novembre 2007 à Vitré et à l’initiative de la CFDT et de CIS 35  sur le thème de regards croisés sur les conditions de la femme au travail au Mexique et en France Autour de Josephina Hernandez syndicaliste Mexicaine (toute en rouge), Marcel Rubin et Christine Escarguel qui assure la traduction.